Du gravier bien hospitalier. Hospitable gravel.

Les négligences ont parfois des conséquences heureuses. A la fin de l’été dernier après avoir coupé mes cosmos fanés je les ai laissés par inadvertance sur le gravier assez longtemps. Voici le résultat cet été :
The bright side of being forgetful : last summer after cutting my faded cosmos I inadvertently left them for a while on the gravel. This is what we’ve got this summer :

150730cosmos4

150730cosmos3

150730cosmos2

150730cosmos1

Les deux premières photos datent du mi-juillet. les deux dernières d’hier.
The first two photos were taken in mid-July, the last two yesterday.

A bientôt
Bye for now
Judith


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *