Red hot chili garden

Il y a quinze jours Marie-Claude proposait de faire le tour du rouge dans nos jardins. Je publie seulement maintenant. Les photos datent de la dernière semaine d’octobre mais il y a peu de changements sauf pour les dahlias que j’ai arrachés ce weekend. I’m following Marie-Claude‘s idea of showing what’s red in the garden. The photos were taken in the last week of October and apart from the dahlias, which have been dug up, nothing much has changed.

Pour commencer, une photo du penstemon Blackbird avec la campanula medium. Je suis étonnée que cette campanule soit encore en fleurs. The penstemon Blackbird getting very close to the campanula medium which is surprisingly still in flower at this time of the year.

171027PenstemonBlackbird

Les cynorrhodons du rosier Ballerina jouent à cache cache avec le miscanthus Morning Light. These pretty rosehips trying to blend in with the miscanthus Morning Light are those of the Ballerina rose.

171027Ballerina,MischantusMorningLight

Que feraient les merles en hiver sans les baies du cotoneaster? How would the blackbirds survive the winter without the many cotoneaster berries?

171027Cotoneaster

Dahlia nain avec ses belles tiges noires. Black-stemmed dwarf dahlia.

171027DahliaTigesNoires

Persicaria Red Dragon

171027PersicariaRedDragon

Le dernier pied d’Amarante. The last-standing amarante plant.

171027Amarante

Le feuillage rouge et luisant du rosier Plum Jam. Fleurira-t-il cette année? The shiny red foliage of Rosa Plum Jam. What are the odds on it flowering this year?

171027PlumJam2

Le sedum Herbstfreude. Incontournable au jardin. The indispensable sedum Herbstfreude.

171027SedumHerbstFreude

Le dahlia Arabian Nights, qui a regagné ses quartiers d’hiver à la cave! The dahlia Arabian Nights is now hibernating down in the cellar.

171027DahliaArabianNight

Je termine par le cotoneaster, cette fois-ci en compagnie du rosier Line Renaud. A final photo of the cotoneaster conversing with the rose Line Renaud.

171027LineRenaud,Cotoneaster

A bientôt
Bye for now
Judith

24 pensées sur “Red hot chili garden”

  1. J’adore tous ces beaux rouges, ils s’associent bien avec la saison.
    Contre toute attente, ma persicaire Red Dragon qui pousse dans un massif pentu et sec est énorme !
    Bisous et bonne journée

  2. Plus je vois cette persicaire sur les blogs plus elle me fait de l’œil mais pour le moment je ne l’ai pas rencontrée lors de fêtes de plantes. To, Arabian Night et Line Renaud valent aussi le détour. Bizzzzzh Judith have a nice day.

  3. J’aime les rouges lorsqu’ils sont profonds et qu’une ombre noir les caresse … mmmhmmm… ce rosier Plum est tout une promesse, j’espère qu’il fleurira et que tu partageras avec nous le fruit de ses efforts !!!
    bises ma chère Judith et belle semaine à toi…

  4. J’ai très peu de rouge au jardin. Mais j’avoue que la Persicaire Red Dragon me plait bien. J’ai déjà envisagé à maintes reprises de l’introduire au jardin mais je crains l’envahissement. J’ai une petite persicaire rose avec laquelle je me bats chaque année tellement elle s’étale et étouffe ses voisines. Belle soirée.

    1. Red dragon n’est pas du tout envahissant, il reste bien sage sur son pied !
      Ton dahlia ‘Arabian Night ‘ est superbe.
      Ici tout a gelé , hier matin , -3°c annonçait notre thermomètre, tout est cuit….
      Bises
      MC

    2. Marie-Claude a répondu à ta question sur la persicaire. La mienne ne pousse pas assez je trouve! Mais les persicaires en général ont un peu de mal avec ma terre trop sèche.

  5. Ah mais dis donc tu dégaines vite en ce moment .Tu as avalé un lion ? Tes rouges me vont à ravir car c’est une couleur qui me plait bien au jardin.Tonique à souhait .Ton association Ballerina et Morning light a ma préférence. Les deux premiers hivers , j’ai protégé mon Fatshedera lors de fortes gelées.Je viens de couper mes persicaires qui sont en mode laitue Bises fraiches de Touraine.

  6. Bonjour Judith, le magical garden est bien écarlate en effet, je plante très peu de rouge mais j’avoue qu’ en cette saison cela lui serait bien aller au teint ! Line Renaud a encore quelques boutons ici, j’aime beaucoup cette rose. Sympa le sedum, joli rouge de fanaison. Bonne après-midi Judith!

    1. Oui c’est à cette saison que nous avons besoin de ces couleurs chaudes. Line Renaud a beaucoup de qualités, sa bonne santé et son parfum entêtant. Son seul défaut c’est qu’il monte très haut malgré la taille drastique du printemps.

      1. Oui, c’est vrai, il se dénude au pied, je lui ai donné pour compagnons le géranium Johnson’s blue et le népéta six hill giant, « pour noyer le poisson », mission réussie au printemps et en été, un peu moins bien en automne…mais je l’aime quand même tout comme sa marraine: adorable!
        Isn’t it Judith?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *