Under the apple tree

Come come, take a walk with me

Under the aged apple tree

So many pretty things to see

Under the blossoming apple tree

Me voilà poète pour fêter le 1er mai !

Le pommier en question doit avoir une cinquantaine d’années et avait à ses pieds un tapis d’orties, ronces, clématites sauvages et bryony. Les deux dernières grimpaient dans les branches du vieux pommier, étranglant tout sur leur passage et avec les orties et ronces ce n’était pas franchement commode pour ramasser les pommes tombées. Donc avec ma vieille bêche fidèle je suis passée à l’attaque il y a 3 ans.  Our dear old apple tree must be about fifty years old and the ground beneath it was covered in nettles, brambles, wild clematis and bryony. The last two almost brought the tree to its knees as their robust creepers smothered its branches in their tangled mass. And trying to pick up apples  that had fallen into the nettles and brambles was not really on. So three years ago armed with my loyal spade I launched an attack .

Voici le pommier aujourd’hui.  (N’hésitez pas à cliquer sur les images pour avoir plus de détails) This is the apple tree today.

Happy Api  a installé la barrière bleue un an avant les hostilités afin de montrer aux orties la limite à ne pas dépasser. Chose étonnante, elles n’ont pas tenu compte de nos souhaits.  Il y a très peu de clichés de ce tapis de plantes sauvages mais ici en mai 2017 on peut en voir une toute petite partie en haut à droite. About a year before I declared out and out war on the nettles and co the little blue fence was installed by Happy Api in order to show them the not-to-be-crossed limit. Surprisingly they took no heed. Very few shots of the the thugs exist but in this one taken in May 2017 you can get a glimpse of them on the right towards the top.

La barrière bleue maintenant du côté du pommier avec des lunaria alba à la place des orties et ses compagnons. The blue fence now seen from the apple-tree side with lunaria alba replacing the thugs.

Et de l’autre côté avec l’euphorbe Humpty Dumpty. And here from the other side with the euphorbia Humpty Dumpty.

En s’écartant de quelques pas de la barrière on tombe sur cette petite scène sous le pommier qui me plaît bien avec une spirée Golden Princess, des tulipes bakeri Lilac Wonder, un euonymus Emerald Gaiety , des lunaria et en arrière plan le hellébore Pink Frost avec sa couleur très foncée de fin de saison. Taking a few steps away from the fence you come across this little under-the -appletree scene which I love with a spirea Golden Princess, tulips Lilac Wonder,an euonymus Emerald Gaiety, lunaria and in the background the end of season darkened helleborus flowers.

Plus vers l’arrière du pommier la scène ombragée est illuminée par des brunnera…. Round towards the back of the tree the shade is lit up by brunnera ….

….des luzules

….le feuillage du géranium nodosum Clos du Coudray the foliage of the geranium nodosum Clos du Coudray

…une euphorbe polychroma

une euphorbe robbiae et encore des lunaria alba qui se sont ressemées à coeur joie a euphorbia Robbiae and yet more lunaria which have self-seeded to their heart’s content

et ces petites primevères d’une couleur jaune très douce and these delightful primroses with their soft yellow blooms

Bientôt ce seront les floraisons des ancolies, des juliennes des dames, des géraniums nodosum, endressi et macchorizum, des heuchères de variétés diverses et finalement des asters divaricatus qui enjoliveront cette partie ombragée du jardin. Soon this whole shady area will be brought to life by the blooms of aquilegia, hesperis matronalis, geraniums nodosum, endressi and macchorizum, different varieties of heuchera and towards the end of summer aster divaricatus.

Je suis bien heureuse d’avoir décidé de transformer  ce coin et d’avoir trouvé des plantes qui se plaisent dans la craie à l’ombre sèche. Mission accomplie! I’m so pleased that I made the decision to transform this area and to have found plants that thrive in chalk and dry shade. No easy task !

A bientôt
Bye for now
Judith

32 réflexions sur « Under the apple tree »

  1. J’aime bcp les tulipes botaniques mauves au coeur jaune. La floraison des pommiers est l’annonce du printemps et c’est si jolie. Cette petite barriere bleu vif donne un tres beau constraste avec les couleurs du jardin. Judith : La Reine de Coeur !

  2. Je suis toujours en admiration devant les vieux fruitiers, je trouve qu’ils ont un charme incroyable. Et là, avec la barrière et les plantes qui sont installées à ces pieds, c’est champêtre à souhait. Je vois que tu as de jolies euphorbes, merci pour l’identification de la mienne!
    Bon weekend Judith.

  3. Je suis d’humeur nostalgique ce matin et je me souviens des joyeux moments que nous avons passés dans ton jardin il y a…trop longtemps déjà ! Je me souviens de tes orties aussi et de cette barrière bleue 😉
    Bonne fête Judith (c’est aujourd’hui) et gros bisous

    1. Oui ça me paraît loin. Il faut revenir ! Vivement le retour de ses rencontres conviviales sans contraintes. Ah ces orties ont eu droit à pas mal de commentaires ! Patou les a pris en photo d’ailleurs et a publié ça pour que ma réputation de grande cultivatrice de mauvaises herbes perdure ! 😉 Pour ma fête j’ai eu droit a quelques averses et je ressens ça comme un grand privilège. C’est tellement rare de nos jours. Gros bisous

  4. Elle est charmante cette barrière bleue, elle accroche le regard, aussi c’est bien d’avoir fait un bon coup de ménage sous ce beau pommier et d’y avoir planté des fleurs légères qui ne souffriront pas d’un peu de sècheresse aux beaux jours! Bonne soirée, bises Judith

    1. Coucou Nathalie, pour moi qui n’aime pas le ménage il fallait une grande motivation pour le faire. Il fallait des plantes solides et peu exigeantes et après quelques erreurs au début ça commence à ressembler à quelque chose d’acceptable. Bises et bonne soirée

      1. Tout pareil Judith 😉 mais quand l’envie me prend, je donne un bon coup de collier jusqu’à satisfaction, crevée mais bien plus légère 🙂 Il m’en reste encore des coins sauvageons mais l’envie n’est pas encore là! 😉 On verra plus tard!

  5. Bonjour Judith,

    J’aime beaucoup ce coin du jardin. Déjà, parce que le pied d’un pommier est en soi un endroit charmant, mais encore par le choix de plantes, toutes sauvages, robustes et intrépides : brunnera, euphorbes robbiae, lunaires (alba, les plus raffinés) et le merveilleux géranium nodosum (dans un forme certes horticole mais qui conserve son caractère naturel).
    J’adore tout sous ce pommier, et les orties désobéissantes se sont elles-mêmes effacées devant tes choix judicieux.

    Amitiés
    Pierre.

    1. C’est ça qui est incroyable ! Les orties qui sont devenues tout sages en voyant toutes ces belles plantes. Finalement je n’avais aucune raison valable de sévir 😉
      Bonne soirée Pierre

  6. Ton pommier, tout échevelé, a fière allure du haut de ses 50 ans! J’imagine la lutte contre les ronces, il faut du temps pour s’en débarrasser, ça ressort toujours! Tout semble harmonieux et naturel à cet endroit, c’est beau tous ces semis spontanés et la barrière bleue est so british, j’adore.
    Boone semaine, bises.

    1. Merci Fatima. Je compte beaucoup sur les semis spontanés peut-être trop. Ca fait un peu jungle après un moment et je suis obligée d’intervenir sévèrement ! Bises et bonne soirée

  7. Une belle ambiance « Cottage » ! Le pommier est superbe, la barrière charmante et les petites plantes, l’allure spontanée du naturel. Celà valait vraiment la peine de se lancer à l’attaque des envahisseurs. J’ai aussi un portillon bleu qui commence à disparaitre dans la végétation. Les roses se font encore attendre chez moi également hors le trio que tu as vu. Je crois que la spirée prunifolia plena pourrait pousser chez toi car Maryse qui connait mon jardin pourra te le confirmer, nous sommes dans du sec ! J’essaie donc de choisir des plantes sobres ! Ou qui acceptent de l’être. Mes épimèdes ne sont pas très arrosés non plus, je soigne la plantation, après il faut qu’ils soient le plus autonomes possible, alors j’en ai perdu quelques uns, les autres se débrouillent bien. Belle semaine.

    1. Je me permets de renchérir sur ce que dit Florence au sujet de la spirée prunifolia plena .Même si elle a mis du temps poir démarrer , elle est maintenant très belle et supporte la terre calcaire et drainante .J’essaie de voir si elle a des drageons et si oui , je t’en mets de côté Judith . Elle me vient d’ailleurs d’un drageon de celle à Alban .

    2. Merci Florence. Ma barrière bleue a failli disparaître sous les orties et compagnie et fera sûrement pareil avec leurs remplaçants. C’est bien de savoir pour la spirée. Elle me plaît énormément et en général les spirées se plaisent bien dans ma terre mais pas toutes et il me semblait avoir lu que celle-ci exigeait une terre fraîche. Nous nous orientons tous vers des plantes sobres avec le changement climatique. Finies les fantaisies et les coups de folie! Bonne soirée.

  8. C’est clair que, quand on arrive à déloger ces indésirables et à transformer un coin d’ombre sèche en joli massif fleuri , on se sent beaucoup mieux .Tu as su trouver exactement ce qui convenait pour l’endroit .Ces luzules ( ce sont des dorées , les « solar flare  » ? ) , je les trouve parfaites pour l’ombre sèche et si lumineuses , faciles à diviser , un must ! Je crois avoir perdu les lunarias au feuillage panaché blanc que j’avais eu bien du mal à obtenir en semis .Je n’en vois plus , dommage ! Ce sont surtout les pourpres qui résistent chez nous . Je compte sur toi pour me fredonner ce petit air que je ne connais pas lorsqu’on se verra .Vas tu à St jean fin Mai ? Bises et belle semaine à vous deux .On est toujours en manque d’eau , 2mm !!!!

    1. Je ne connais pas la variété des luzules. Une amie m’en a offerte un pied il y a longtemps et maintenant j’en ai dans plusieurs massifs. Elles se ressèment et se divisent bien. Elles sont lumineuses et peut-être même un peu dorées. Tu ne connais pas la chanson car je l’ai inventée en écrivant mon billet 😉 C’est sûrement l’arrivée du mois de mai qui m’a donnée cette énorme inspiration!!!! Toujours pas de pluie ici….un vrai désert. Pour Saint Jean je vais réfléchir et je te dirai. Bises à toi et à JL

  9. toujours à aller beyond the fence ces orties !

    je vais regarder ces luzules de plus près, on est toujours en recherche de végétaux qui aiment l’ombre sèche

    1. Ce sont de petites graminées faciles qui poussent partout sans être envahissantes. Je les trouve assez lumineuses pour des coins sombres. je les recommande

  10. Coucou Judith, on fait dans le pommier ces jours-ci 😉
    Les orties ont la même manie chez moi de ne pas se tenir au coin dédié, c’est fou ça! Il va falloir que j’aille y faire un petit tour d’ailleurs pour les limiter un peu…
    Cette petite barrière bleue est vraiment très chouette et j’adore ces associations, c’est très réussi. J’aime beaucoup les lunarias, la petite primevère toute mignonne, les brunnera, bref, j’aime tout! C’est très réussi, mission accomplie en effet!
    Bises et très bon premier mai.
    PS: à mon avis tu auras bien plus de pommes avec ton pommier.

  11. Coucou Judith ,
    Ah que oui pour la mission accomplie … c’est chouette !
    Le charme des petites barrières bleues , ça c’est une valeur sure 🙂
    Alors espérons que cette année , ce vieux pommier , comme pour vous remercier , vous offre tout un beau stock de ses belles pommes !!
    Bon weekend
    Bises

    1. J’aimerais bien qu’il nous offre des pommes mais je le trouve nettement moins fleuri que les années précédentes. Croisons les doigts ! Ce qui est sûr c’est que nous n’aurons pas de cerises après le gel tardif snif. Bises et bon dimanche Coco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *